Quels sont les meilleurs remèdes naturels contre les hémorroïdes ?

Saviez-vous qu’un Français sur trois avant l’âge de 50 ans souffrirait d’hémorroïdes (d’après une étude du Ministère de la Santé) ? Caractérisés par l’inflammation du rectum et le renflement des veines environnantes, ces troubles courants en France étaient même l’une des tendances médicales en 2011, qui a contribué à la vente massive de crèmes en tous genres et autres formules de traitement soi-disant efficaces contre les hémorroïdes. Mais vous serez heureux d’apprendre que de nombreux remèdes naturels se révèlent efficaces pour traiter les hémorroïdes. Alors, pourquoi toujours se limiter aux médicaments si quelques poignées d’extraits d’aloès vera, par exemple, peuvent déjà soulager ces affections cutanées inflammatoires ? Découvrez dans cet article les meilleurs remèdes naturels pour éliminer définitivement les hémorroïdes.

Changer et améliorer son habitude alimentaire

Pour bien des gens, une mauvaise alimentation est responsable de la plupart de leurs crises d’hémorroïdes. Pour se débarrasser de ces troubles qui constituent souvent une torture, il est indispensable d’éviter la constipation et les selles dures, notamment en adoptant une alimentation riche en fibres. La recommandation est de 30 à 35 g de fibres par jour, que vous accumulerez facilement à partir des aliments suivants : avocats, baies, figues, choux de Bruxelles, courges, haricots, lentilles, noix, graines de chia et quinoa. Des études cliniques récentes ont montré qu’un régime riche en fibres réduit jusqu’à 50% le risque d’apparition des symptômes persistants et des saignements.

Par ailleurs, la déshydratation peut aussi entraîner la constipation, en l’absence d’eau et de fluides qui puissent favoriser la circulation des fibres dans le tube digestif. De nombreuses études, dont une publiée par le comité de la nutrition européen, montrent que la perte excessive de fluides peut favoriser la constipation et ainsi aggraver les symptômes hémorroïdaires. Pour soulager la constipation, au moins un verre d’eau doit accompagner chaque repas ou collation de la journée.

Constipation

Les aliments fermentés, comme le yaourt cru et le kéfir sont également recommandés pour fournir au système digestif des bactéries saines. Tout comme les agents pro-biotiques, ils améliorent, en effet, le fonctionnement du tractus intestinal et améliorent la biodisponibilité des nutriments, tout en facilitant la digestion.

Parmi les facteurs de blocage courants, l’alcool est un déshydratant lourd pour le système digestif, ce qui aggrave encore plus les symptômes hémorroïdaires. Bien que les données recueillies ne soient pas cohérentes, on a constaté que la consommation excessive d’alcool, comme les aliments épicés, constitue un facteur de risque pour l’apparition d’hémorroïdes.

Les meilleurs remèdes naturels

Plantes médicinales, huiles essentiels, agents antalgiques, pommades, tisane, crèmes pour soigner les hémorroïdes… Autant de remèdes naturels qui vous dispensent de recourir forcément au traitement médicament et à la chirurgie pour combattre les hémorroïdes.

Les onguents et crèmes

Presque toutes les pharmacies proposent en vente libre des onguents et crèmes qui soulagent immédiatement les douleurs associées à des hémorroïdes. Certaines préparations peuvent même réduire l’enflure et accélérer le processus de guérison des troubles. A noter cependant qu’une crème à base d’hydrocortisone ne peut être utilisée pendant plus d’une semaine.

L’hamamélis

Cet arbuste, que l’on rencontre surtout en Europe et en Amérique, peut soulager à la fois la douleur et les démangeaisons, deux symptômes principaux des hémorroïdes. Mais puisqu’il s’agit ici d’un anti-inflammatoire naturel, l’hamamélis pourrait aussi réduire l’enflure. Disponible dans une formulation liquide, il peut être appliqué directement sur les parties touchées par les hémorroïdes. On rencontre aussi des composants extraits de l’hamamélis dans des produits parapharmaceutiques, comme les savons et lingettes anti-démangeaisons.

L’aloès vera

Selon une dizaine d’études cliniques, l’aloès vera est doté de propriétés anti-inflammatoires largement considérées comme efficaces contre les affections cutanées inflammatoires, dont les verrues. Seulement, seule la formulation de gel pur d’aloès vera peut être utilisée pour être utilisée pour traiter les hémorroïdes. Par ailleurs, certains patients sont allergiques à ce composant, en particulier ceux qui réagissent négativement à l’ail ou aux oignons.

Aloès vera

Le marronnier d’Inde

Cette plante est couramment utilisée pour la gestion de l’enflure et le traitement des troubles de la circulation sanguine. De nombreuses études ont aussi démontré ses vertus dans l’amélioration de la microcirculation, du flux capillaire et du tonus vasculaire. Bien évidemment, ces trois facteurs sont indispensables pour se débarrasser définitivement des hémorroïdes. Dans le cadre d’un traitement médicamenteux à base de marron d’Inde, deux gélules par jour sont habituellement prescrites pour la guérison des hémorroïdes.

L’huile de Cyprès

L’huile essentielle de Cyprès empêche la coagulation du sang et régule la circulation sanguine, grâce à ses propriétés hémostatiques et astringentes. Elle contribue alors à la contraction des vaisseaux sanguins et à la régulation des fonctions des tissus. Enfin, l’huile de Cyprès est également recommandée pour éliminer l’anxiété, ce qui contribuerait à soulager la constipation chez certains patients.

L’huile d’hélichryse italienne

Cette huile essentielle permet de stimuler la sécrétion des sucs gastriques nécessaires à la décomposition des aliments et à la prévention des troubles digestifs. C’est également un puissant agent anti-inflammatoire lorsqu’il est administré par voie topique, à raison de deux à trois gouttes appliquées en pansement dans l’abdomen ou sur la zone d’inflammation.

Le fragon épineux (ou le Ruscus aculeatus)

Habituellement préconisée pour traiter l’insuffisance veineuse, les varices et œdèmes, cette plante aux baies rouges s’avère efficace contre les hémorroïdes en raison de ses vertus vasoconstrictrices. Généralement, 2 capsules journalières de 250 mg d’extraits de plante secs suffisent pour soulager les symptômes hémorroïdaires.

Fragon épineux

Un bain chaud arrosé de sel d’Epsom

Un bain chaud apaise l’irritation provoquée par les hémorroïdes. Vous pouvez recourir à un bain de siège ou encore prendre un bain complet dans votre baignoire. On dit souvent que 20 minutes de bain chaud après les toilettes est très efficace pour soulager les symptômes hémorroïdaires. Pour plus d’efficacité, ajoutez une poignée de sel d’Epsom afin de soulager encore plus la douleur.

 

Les lingettes au lieu de papiers toilettes

Nous savons tous que l’utilisation de papier toilette constitue un facteur qui aggrave les hémorroïdes. Plutôt que d’utiliser ces papiers, préférez des lingettes qui, grâce à leurs textures plus douces, ne favorisent pas l’apparition des symptômes hémorroïdaires. Pour aller plus loin, vous pouvez même trouver des lingettes pourvues de composants apaisants et anti-hémorroïdes, comme l’hamamélis ou l’aloès vera. Assurez-vous seulement que vos lingettes ne contiennent pas d’alcool, de parfum ni d’autre composé irritant, qui pourrait aggraver les symptômes au lieu de les soulager.

Reply