Boutons sur le pubis, vraie ou fausse alerte ?

Zone appartenant à la région génitale, le pubis est une partie très sensible du corps humain. Régulièrement, on y voit apparaître des réactions cutanées, dont des boutons. Les personnes concernées sont nombreuses, de même que les causes possibles. Certains estiment qu’il s’agit d’affections bénignes et qu’il ne faut pas s’en inquiéter, alors que d’autres en ont une peur bleue. Lequel de ces deux groupes a raison. Faut-il ou pas s’inquiéter de l’apparition de boutons sur le pubis ? Pour trancher ce dilemme, nous allons nous intéresser, aux symptômes, aux causes et au traitement des différentes éruptions cutanées qui touchent la région pubienne.

Symptômes

Boutons sur le pubis, danger ou non ?Les boutons sur le pubis peuvent être accompagnés de symptômes très différents, qui varient en fonction de la cause de l’éruption cutanée. Les symptômes les plus communs incluent des plaies, des bosses, des cloques ou lésions cutanées. On an aussi un épaississement de la région affectée, une irritation ou inflammation, des démangeaisons ou une sensation de brûlure. La peau peut être décolorée et prendre une teinte allant du rose au rouge, en passant par le jaune. Les boutons sur le pubis peuvent être aussi associés à des douleurs pendant les rapports sexuels, une douleur pelvienne, la fièvre et le gonflement des ganglions lymphatiques.

Dans tous les cas, lorsque la cause de l’éruption est inconnue, il est important de consulter un médecin ou un dermatologue pour un diagnostic approprié. Un diagnostic complet inclura un examen physique, puisque le médecin doit connaître les détails de l’éruption pour être en mesure de la traiter. Le médecin peut également effectuer un test d’écouvillonnage à la surface des lésions afin de rechercher des causes infectieuses spécifiques. Dans certains cas, le médecin peut également faire une biopsie. Dans d’autres cas, un examen de sang peut être requis.

Causes possibles des boutons sur le pubis

Il existe de nombreuses causes, dont les infections sexuellement transmissibles, les allergies et les maladies auto-immunes. Les infections constituent les causes les plus courantes d’éruptions cutanées dans la zone pubienne. La teigne est une infection fongique qu’on retrouve couramment dans la région de l’aine. L’éruption a une couleur rouge et entraîne des démangeaisons. La peau devient écailleuse, et il peut y avoir des cloques. Molluscum contagiosum est une infection virale qui affecte la peau et se présente sous la forme de bosses rondes, isolées et fermes. Ces boutons peuvent entraîner des démangeaisons ou présenter une inflammation.

Les parasites infectieux sont une autre cause possible d’éruption génitale. Les poux du pubis sont de minuscules insectes. Ils pondent des œufs dans la région génitale et se propagent le plus souvent d’une personne à l’autre par contact sexuel. Ils sont le plus souvent vus chez les adolescents. Une infestation de poux pubiens provoque des démangeaisons et parfois des plaies. Les poux de corps sont différents des poux du pubis et sont plus gros. Ils vivent dans les vêtements et sur la peau et se nourrissent de sang. Ils provoquent une éruption cutanée avec démangeaisons sur la peau. La gale est une éruption cutanée qui démange. Elle est provoquée par de très petits acariens, qui creusent dans la peau et provoquent des démangeaisons intenses, surtout la nuit.

Pubis masculinLes allergies et les maladies auto-immunes sont aussi d’autres causes possibles d’une éruption génitale. La dermatite de contact est un type fréquent d’éruption cutanée qui se produit lorsque la peau entre en contact avec un allergène ou avec un irritant comme une substance chimique agressive. Le latex est un allergène qui peut produire une éruption cutanée dans la région pubienne e parce qu’il est couramment utilisé dans les préservatifs. Le psoriasis est une affection cutanée courante. La cause est inconnue, mais les médecins soupçonnent qu’il s’agit d’une maladie auto-immune. Il peut produire une éruption cutanée rosâtre, squameuse et qui démange. Chez les hommes, le psoriasis peut également produire des plaies dans la région génitale.

Le lichen plan est moins commun, mais il peut aussi produire des boutons qui démangent sur le pubis. Les médecins ne sont pas sûrs de la cause exacte, mais ils pensent qu’il est dû à un allergène ou à un trouble auto-immun. Dans la région génitale, le lichen plan peut produire des plaies. L’arthrite réactive, ou syndrome de Reiter, est une arthrite qui se produit en réaction à une infection par des bactéries des genres Chlamydia, Salmonella ou Shigella.

Les infections sexuellement transmissibles, ou IST, sont une cause probable d’éruptions pubiennes chez les personnes qui ont des rapports à risque. L’herpès génital est un virus qui peut produire des boutons douloureux ressemblant à des cloques. Les verrues génitales sont causées par le virus du papillome humain. Les boutons sont petits et de couleur chair. Ils peuvent aussi causer des démangeaisons. La syphilis est une infection bactérienne qui se transmet par contact sexuel. Elle produit une éruption cutanée qu’on peut retrouver sur le pubis. L’éruption n’est pas nécessairement irritante.

Comment diagnostiquer les boutons sur le pubis ?

Avant de traiter une éruption génitale, le médecin devra d’abord déterminer sa cause. Le processus de diagnostic peut impliquer de nombreuses techniques. Un examen physique peut être requis. Dans ce cas, le médecin examinera les caractéristiques de l’éruption, y compris les lésions ou les verrues. Il peut aussi examiner les boutons présents sur d’autres zones de la peau afin de préciser le diagnostic. Il peut ainsi étudier la zone située entre les doigts pour rechercher la gale.

Le médecin peut écouvillonner les sécrétions vaginales chez les femmes et toute sécrétion présente chez les hommes, qui présentent des lésions. Le médecin peut aussi ordonner un grattage de la peau du pubis ou une biopsie. Au cours de ces examens, il raclera ou enlèvera une partie de la peau. L’éraflure ou la biopsie seront examinées au microscope, ce qui peut potentiellement permettre de diagnostiquer des affections telles que le psoriasis, la gale ou les infections fongiques.

Certaines causes d’éruptions génitales, comme l’herpès et la syphilis, peuvent être détectées par des analyses sanguines. Il existe des tests de diagnostic à domicile qui peuvent être utilisés pour tester les MST, bien qu’ils ne soient pas aussi fiables que les tests effectués par un médecin ou un laboratoire.

Traitement des boutons sur le pubis

Le traitement nécessaire pour éradiquer les boutons du pubis dépend de la cause sous-jacente. Cependant, peu importe la cause, les démangeaisons peuvent être traitées avec des crèmes en vente libre comme l’hydrocortisone. Le médecin peut également prescrire une crème pour réduire les symptômes tout en traitant l’affection sous-jacente.

De nombreux boutons guérissent sans traitement tant que la zone touchée reste propre et sèche. La syphilis est traitée avec des antibiotiques. Les verrues génitales sont traitées avec des médicaments sur ordonnance. Les verrues visibles peuvent être aussi enlevées en les congelant avec de l’azote liquide ou en les enlevant chirurgicalement. L’herpès génital ne peut pas être guéri, mais il peut être contrôlé avec des médicaments.

Les poux pubiens et les poux de corps peuvent être éliminés avec un lavage médicamenteux, qui est appliqué directement sur le site de l’infection, laissé en place pendant un certain temps et lavé. Pour éviter la réinfection, il faut laver les vêtements et la literie avec de l’eau chaude. La gale peut être traitée avec des crèmes médicamenteuses ou des lotions prescrites par le médecin. Pour les réactions allergiques, l’élimination de l’allergène permettra à l’éruption de se dissiper et de prévenir de futures éclosions.

Il n’y a pas de remède pour les maladies auto-immunes, mais des médicaments tels que ceux qui suppriment le système immunitaire, peuvent aider à contrôler les symptômes ou les problèmes de peau causés par la maladie. Le lichen plan peut être traité avec des antihistaminiques en vente libre, des crèmes topiques ou des injections de corticostéroïdes.

Comment prévenir les boutons sur le pubis ?

Pubis fémininPrévenir une éruption pubienne, en particulier les éruptions génitales récurrentes, dépendra fortement de la cause de l’éruption elle-même. Pour éviter les éruptions causées par les MST, on peut éviter les rapports à risque et utiliser un préservatif qui protège contre les MST. Une autre possibilité consiste à limiter le nombre de ses partenaires sexuels. Pour ceux qui sont déjà atteints, prendre des médicaments est la meilleure option, surtout pour des affections comme l’herpès.

Pour prévenir les éruptions cutanées causées par des réactions allergiques, il faut prendre des antihistaminiques et éviter les substances qui déclenchent la réaction. Le maintien d’une alimentation et d’un mode de vie sains permet de rester dans la meilleure forme possible. Un mode de vie sain peut stimuler le système immunitaire et aider à combattre les infections qui pourraient causer des éruptions génitales. Les patients sont invités consulter votre médecin pour tout bouton suspect qui apparaît sur leur pubis.

S’inquiéter de l’apparition de boutons sur son pubis n’est pas dénué de sens. Si la plupart du temps, ces boutons sont attribuables à des problèmes mineurs comme de soucis d’hygiène, certains boutons du pubis peuvent être les symptômes d’affections graves comme des infections sexuellement transmissibles. Il est donc vivement recommandé de consulter un médecin en cas d’éruption cutanée dans la zone pubienne. Cela peut être une fausse alerte, mais deux précautions valent mieux qu’une.

Reply