Anti-inflammatoire naturel : que penser de la griffe du diable ?

​Harpagophytum procumbens ou griffe du diable est une plante qui pousse naturellement dans les régions arides et désertiques d’Afrique. La plante pousse notamment dans les savanes de Namibie, d’Afrique du Sud et du Botswana, et tire son nom de l’apparence de son fruit, qui est recouvert de crochets qui s’accrochent au pelage des​​ animaux. Pendant des siècles, elle a été utilisée dans le traitement des maladies du foie, de la vessie, des reins et de l’estomac. Ses qualités curatives sont confirmées par la recherche scientifique. Quand utiliser la griffe du diable ? Quelles propriétés possède-t-elle ? Existe-t-il des contre-indications ?

Qu’est-ce que la griffe du diable ?

Harpagophytum procumbens, connue sous le nom de griffe du diable, est une plante vivace que l’on trouve principalement à la périphérie du désert du Kalahari en Namibie. Il pousse également en Afrique australe : Botswana, Zimbabwe, Afrique du Sud et Angola. En France, vous pouvez acheter diverses préparations et compléments alimentaires contenant sa racine.

griffe du diable

La plante atteint environ 60 cm de largeur et mesure 150 cm de long. Ses racines sont bulbeuses, ses fleurs sont violettes et ses feuilles sont petites. Le fruit est un sac épineux couvert d’épines ressemblant à des griffes. Sa racine est récoltée à des fins médicinales. Les iridoïdes constituent les principaux composés pharmacologiquement actifs de la griffe du diable. Harpagophytum est un genre de plantes vivaces qui comprend deux espèces (H. procumbens et H. zeyheri) et 5 sous-espèces. Chaque sous-espèce est affectée à une zone géographique spécifique.

Quelles sont les propriétés de cette plante ?

Les racines, dans lesquelles les iridoïdes sont contenus, sont utilisées à des fins médicinales. La principale substance active d’Harpagophytum procumbens est l’harpagoside. C’est un glycoside iridoïde qui possède des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Son effet est comparable à celui des médicaments utilisés pour soulager la douleur et réduire l’inflammation.

Les autres substances actives sont l’harpagide et le procumbide. Elles ont des propriétés anti-arthritiques et abaissent le cholestérol. Une autre substance qui a un effet bénéfique sur l’organisme est le procomboside. Il possède des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. La plante contient également des cires, des graisses, des phénols et des bioflavonoïdes. On y trouve notamment de la lutéoline aux propriétés diurétiques, du kaempférol et de la quercétine aux propriétés anti-inflammatoires et antiallergiques, ainsi que du bêta-sitostérol et de la gentiane.

Quelles sont les indications de consommation de la griffe du diable ?

En médecine, la racine de griffe du diable est utilisée car elle possède des propriétés anti-inflammatoires, antalgiques, anesthésiantes, détoxifiantes, antihistaminiques et régénérantes. Harpagophytum procumbens est utilisé :

  • dans le traitement de l’arthrite dégénérative ;
  • dans le traitement des maladies cardiaques ;
  • pour traiter les douleurs de la région lombo-sacrée ;
  • en cas de troubles digestifs ;
  • en cas de perte d’appétit ;
  • dans le traitement de la néphrite ;
  • dans le syndrome du canal carpien ;
  • en cas de fièvre ;
  • dans le traitement des lésions cartilagineuses des articulations ;
  • en cas d’arythmie cardiaque ;
  • pour nettoyer le corps et éliminer les toxines du corps ;
  • en cas d’acné ;
  • en cas de maladies chroniques des yeux et des oreilles dues à des bactéries ;
  • pour protéger le corps du stress oxydatif.

Ces dernières années, les résultats de recherches prometteuses ont été publiés. Elles prouvent que la griffe du diable peut être utile pour soulager les symptômes de l’arthrose. L’extrait contenant 60 milligrammes d’harpagoside est capable de soulager les sensations douloureuses, d’améliorer la mobilité et de diminuer les doses d’autres médicaments dédiés au traitement des maladies rhumatismales. L’efficacité de la préparation est assez élevée. Les résultats d’une étude de 2013 montrent que la perception de la douleur peut être réduite jusqu’à 60%. La griffe du diable a également trouvé une application dans les maux de dos. Il s’est avéré qu’une dose de 100 mg d’harpagoside était aussi puissante que 12,5 milligrammes de rofécoskyb (un médicament synthétique aux fortes propriétés analgésiques et anti-inflammatoires).

Contre-indications et effets secondaires

Avant de débuter le traitement par Harpagophytum, il est bon de savoir qu’il ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes, les mères qui allaitent des enfants et les personnes atteintes d’ulcères gastriques et duodénaux. De plus, l’utilisation de la griffe du diable doit être discutée avec votre médecin si vous prenez des médicaments. Le prendre en même temps que divers médicaments peut augmenter leurs effets. C’est notamment le cas des médicaments utilisés dans le traitement de l’hypertension artérielle. La griffe du diable, lorsqu’elle est utilisée à des doses supérieures à celles recommandées, peut provoquer des réactions allergiques. C’est pourquoi il est si important de suivre strictement tous les préceptes.

Parce que la griffe du diable peut affecter le rythme cardiaque, elle ne doit pas être utilisée chez les personnes traitées pour des problèmes cardiaques. La préparation peut également abaisser le taux de sucre dans le sang. Elle est donc contre-indiquée chez les personnes prenant des médicaments contre le diabète. En raison des effets secondaires du tractus gastro-intestinal, ce médicament ne doit pas être utilisé chez les personnes atteintes du syndrome du côlon irritable, du reflux gastro-œsophagien ou d’ulcères gastro-duodénaux. L’extrait de griffe du diable peut également augmenter la production de bile. Ce remède devrait donc être évité par les personnes souffrant de calculs biliaires. 

La griffe du diable peut être achetée sous de nombreuses formes : sous forme de comprimés, de poudres, d’infusions, de lotions et de gels. Cependant, il est très important de suivre les instructions sur l’emballage. Habituellement, le traitement dure plusieurs semaines, puis vous devez faire une pause.