Pourquoi un mauvais sommeil peut-il être néfaste à la santé ?

Selon les chiffres révélés par l’étude INSV/MGEN (l’Institut national du sommeil et de la vigilance et la Mutuelle générale de l’éducation nationale), les Français dorment en moyenne 7h 05mn en semaine et 8h 10mn le week-end. Si ces chiffres sont considérés comme « normaux » dans les pays industrialisés comme la France, ils en cachent un autre bien plus grave : 25% des Français avouent être confrontés au manque de sommeil, tandis que 36% déclarent même souffrir d’au moins un trouble du sommeil. Et le pire, c’est que seuls 18% des victimes de troubles du sommeil acceptent de se faire traiter à l’aide de médicaments, de luminothérapie ou d’aide respiratoire. Or, le coût de toutes ces nuits blanches est bien plus cher que la mauvaise humeur et le manque de concentration réunis. En effet, une seule nuit d’insomnie peut vous exposer à de graves problèmes de santé, notamment l’obésité, les maladies cardiaques et le diabète, sans parler que les troubles de sommeil sont bien connus pour raccourcir l’espérance de vie.

Un sommeil de qualité, c’est quoi ?

La plupart d’entre nous ont besoin d’environ 8 heures de sommeil de bonne qualité par nuit pour bien répondre aux exigences leur organisme. Pourtant, les chiffres de l’étude INSV/MGEN sont loin de satisfaire ce besoin fondamental de l’organisme, même si nous avons tous des besoins différents en matière de sommeil. L’essentiel, c’est donc de savoir combien de temps de sommeil vous avez besoin, puis d’essayer le satisfaire cette nécessité. D’une manière générale, si vous vous réveillez fatigué et passez la journée à rêver d’une chance de faire une sieste, il est probable que vous ne dormez pas suffisamment. Un mauvais sommeil résulte de nombreux facteurs comme les problèmes de santé (dont l’apnée du sommeil), mais dans la plupart des cas, il résulte de mauvaises habitudes de sommeil.

Bon sommeil, bonne santé

Ne pas hésitez à se reposer en journée si le corps en éprouve le besoin

Mauvais sommeil : quels effets sur la santé ?

Tout le monde a ressenti au moins une fois dans sa vie la fatigue, l’humeur et le trouble de concentration qui suivent une mauvaise nuit. Certes, quelques nuits blanches occasionnelles vous feront sentir fatigué et irritable le lendemain, sans pour autant aller jusqu’à nuire à votre santé. Mais après avoir passé plusieurs nuits sans dormir, les effets sur le cerveau deviennent plus graves. Votre cerveau s’embue, au risque de troubler la concentration et les facultés de décision. Vous commencerez à vous déprimer et à vous endormir pendant la journée, sans oublier les risques de blessures et d’accidents qui se multiplieront à mesure que la situation s’aggrave. Un manque de sommeil prolongé peut affecter votre santé globale et vous exposer à des troubles pathologiques aussi graves que l’obésité, les maladies cardiaques, l’hypertension artérielle et le diabète.

L’obésité

Aucun doute, c’est l’effet le plus courant du manque de sommeil. Cette conséquence s’expliquerait par le fait que l’on a tendance à compenser l’insomnie par de la nourriture, et plus particulièrement par des aliments trop caloriques. Et puisqu’on ne bouge pas suffisamment pour éliminer ces calories en trop, cela aboutit irrémédiablement à un surpoids.

Le diabète

D’après une étude publiée dans le journal Sleep Medicine de novembre 2014, le manque de sommeil chronique peut réduire la sensibilité à l’insuline et multiplier ainsi le risque de développer un diabète de type 2. De même, la diminution de la sensibilité à l’insuline peut aussi induire la prise de poids. Par ailleurs, certains sujets déjà diabétiques peuvent voir la dégradation de leur taux de glycémie à mesure que les troubles du sommeil s’amplifient. C’est pourquoi un sommeil de qualité est indispensable en cas de diabète ou lorsqu’on est à risque.

Le sommeil est réparateur

Un mauvais sommeil peut avoir des répercussions sur la santé

Les troubles cardiovasculaires

Le manque de sommeil est bien connu pour ses nombreux effets biologiques sur l’organisme, dont l’augmentation du stress oxydant et la détérioration de la réponse inflammatoire, tous deux constituant un facteur de risque pour les maladies cardiovasculaires. Un mauvais sommeil est également associé à l’hypertension artérielle, à l’arythmie et aux maladies coronariennes.

Les troubles de l’humeur

Nous avons mentionné au début que le sommeil et la dépression sont étroitement liés. Les sujets en dépression tendent généralement à dormir beaucoup plus longtemps que les personnes en bonne santé. Cependant, un manque de sommeil prolongé peut conduire à des troubles de l’humeur voire induire une dépression.

Pourquoi un bon sommeil est-il nécessaire ?

Au vu de tous les effets néfastes que présente un manque de sommeil, il est indispensable de dormir d’un sommeil de qualité, durant idéalement entre 7 et 9 heures par nuit. Suivant les causes de votre insomnie, vous pouvez, soit consulter un spécialiste qui traitera votre apnée, soit acheter une lampe de luminothérapie, ou encore parcourir un comparatif des oreillers efficaces pour bien dormir…

Un bon sommeil renforce le système immunitaire

Si vous semblez attraper tous les rhumes et grippes qui vous entourent, vous risquez d’en pâtir au cours de la nuit. Un manque de sommeil prolongé peut perturber votre système immunitaire et baissera votre défense contre les virus et bactéries.

Un bon sommeil pour contrer le surpoids

D’après notre constat sur le lien entre le sommeil et l’obésité, les personnes qui dorment moins de 7 heures par jour ont tendance à prendre plus de poids que celles qui dorment pendant 8 heures.

Grasse matinée

A contrario, une bonne qualité de sommeil a des effets bénéfiques

Un bon sommeil pour stimuler le bien-être mental

Une seule nuit d’insomnie pouvant vous rendre irritable le lendemain, il n’est pas étonnant que plusieurs nuits blanches successives puissent entraîner des troubles de l’humeur.

Un sommeil de qualité stimule la libido

On estime que les hommes et femmes qui ne dorment pas suffisamment ont moins d’envie que les gens qui dorment normalement. Les hommes souffrant d’apnée et d’interruption du sommeil ont aussi tendance à manquer de testostérone, une hormone responsable de la libido.

Par ailleurs, la difficulté à concevoir un bébé figure aussi parmi les effets du manque de sommeil, tant chez l’homme que chez la femme. Apparemment, une interruption régulière du sommeil peut causer des problèmes de fertilité en inhibant la sécrétion d’hormones de la reproduction.

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.