Quel est le principe de la Cryolipolyse ?

Apparue dans les années 2000, la cryolipolyse séduit de plus en plus de monde. Il s’agit d’une technique qui réduit les tissus graisseux en faisant appel au froid. À la différence des opérations chirurgicales, elle est moins invasive. Mais concrètement : sur quel principe se base-t-elle ? Est-elle destinée à tout le monde ? Si oui, quelles sont les précautions à prendre ? Explication ici !

Comment fonctionne la cryolipolyse ? 

Pour comprendre le mode de fonctionnement de la cryolipolyse, intéressons-nous d’abord, à son origine, à son mécanisme d’action et à ses effets

La cryolipolyse : une technique datant de l’année 2000

Au début des années 2000, deux chercheuses américaines, R. Rox Anderson et Dieter Manstein du Wellmann Institute de Boston, ont observé l’effet du froid sur les cellules graisseuses. De ce fait, ils ont réalisé des études précliniques sur les animaux (les cochons). 

À l’issue de leur analyse, le résultat était concluant : le froid réduit bien les cellules graisseuses. Ensuite, ils se sont basés sur cette réussite pour créer le premier appareil de cryolipolyse, appelé « CoolSclupting ». Il s’agit d’un dispositif médical ayant reçu l’autorisation de l’agence américaine (FDA) en 2007. 

Cependant, il faut attendre en 2014 pour que l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé accepte la commercialisation de l’appareil de cryolipolyse en France. Ce dernier figure dans la classe IIa, au même titre que les lentilles de contact, les couronnes dentaires et l’échographie. Son utilisation est donc moins risquée, mais requiert toutefois de la vigilance. 

Le mécanisme d’action de la cryolipolyse

Avant de connaître le mécanisme d’action de la cryolipolyse, rappelons d’abord le fonctionnement des tissus adipeux. Ces derniers se trouvent sous votre peau. Ils rassemblent plusieurs cellules, appelées adipocytes qui sont collés les unes contre les autres. Ces cellules possèdent des points communs : ils accumulent les graisses, c’est-à-dire des acides gras. 

Malheureusement, leur forte teneur en gras joue en leur défaveur. Ils sont effectivement très sensibles au froid. La cryolipolyse exploite cette caractéristique pour les déloger dans vos tissus cutanés. La technique se fait en deux étapes :

  • D’abord, les cellules commencent à se cristalliser
  • Ensuite, l’apoptose se déclenche. Il s’agit d’un mécanisme qui vise à dégrader les cellules graisseuses. 

Rassurez-vous, les autres cellules sont insensibles au froid. C’est le cas des vaisseaux sanguins, des nerfs et des fibroblastes. La cryolipolyse ne risque pas de les détruire. C’est la raison pour laquelle, elle est moins agressive que la chirurgie esthétique. 

Glace et cryothérapie

Les effets de la cryolipolyse sur les graisses

Grâce à la cryolipolyse, le froid agit directement sur vos cellules graisseuses. Quant aux effets, ils peuvent être constatés de manière :

  • Direct lorsque les acides gras contenus dans les cellules se cristallisent. Cette action conduit ensuite à leur auto-destruction. 
  • Progressive lorsque les lipides dans les cellules commencent à se libérer petit à petit. Cette période s’étale entre 6 à 3 mois. 
  • Indirecte en cas d’activation de la lipolyse. Ce mécanisme favorise la libération des matières grasses contenues dans les cellules graisseuses. Ils sont généralement utilisés en tant que source d’énergie.  

Comment bénéficier de la cryolipolyse ?

Pour profiter des avantages de cette technique, commencez à trouver le centre dans lequel vous souhaitez le pratiquer et à vous renseigner sur le déroulement de la séance.

Le centre idéal à pratiquer une cryolipolyse

Certes, la cryolipolyse est une technique moins évasive, mais elle doit être pratiquée par un professionnel (kinésithérapeute, médecin…). Alors, avant d’y procéder, renseignez-vous sur la qualification du pratiquant. Sinon, rendez-vous auprès du bon établissement. Sur ce point, le Centre Cryo Santé Nature – Cryolipolyse à Lyon est une référence en la matière. 

En outre, l’appareil doit également répondre aux normes en vigueur. Dans le cas contraire, son usage peut entraîner des séquelles (brûlures, irritations) à votre peau. Dans ce cas, méfiez-vous des offres alléchantes.

Le déroulement de la séance de cryolipolyse

Avant de commencer la séance, le professionnel de santé vous sollicite d’abord de faire un bilan. Cette première étape détermine si la cryolipolyse est adaptée à votre état de santé ou pas. Pour ce faire, le médecin analyse :

  • Votre silhouette
  • l’élasticité de la peau
  • La profondeur des cellules graisseuses
  • L’endroit à traiter
  • Les maladies dont vous souffrez
  • Etc. 

À l’issue de l’analyse, si votre état de santé le permet, le pratiquant commence la séance. Il applique un gel sur les parties à traiter. Ce produit protège votre peau des éventuelles brûlures. Ensuite, il dépose l’appareil sur votre peau. Une sorte de ventouse l’aspirera pendant au moins 45 minutes. 

Au moment de la cryolipolyse, votre peau peut ressembler à un bloc de glaçon. Mais au bout de 40 minutes, elle reprendra sa forme habituelle grâce à un léger massage. 

Quelles sont les précautions à prendre ?

Même si la cryolipolyse est différente d’un acte chirurgical, elle est contre-indiquée chez certaines personnes. Les autres qui la pratiquent peuvent même souffrir de certains désagréments.

Les effets secondaires de la cryolipolyse

Comme la cryolipolyse est une technique moins invasive, elle est sans danger. Toutefois, elle peut entraîner quelques désagréments après la séance, comme :

  • Rougeurs 
  • Oedèmes
  • Insensibilité des parties traitées 

Évidemment, ces désagréments sont évitables. Pour cela, la première chose à faire est de le pratiquer dans un centre spécialisé. En plus, vous devez également respecter les conditions d’usage (bilan, nombre de séances, parties à traiter, contre-indication, etc.).

femme enceinte

Les contre-indications

Malheureusement, la cryolipolyse est inadaptée à tout le monde. L’action du froid est effectivement interdite chez certaines personnes comme :

  • Les patients souffrant d’hémoglobinurie paroxystique au froid. Il s’agit d’une pathologie auto-immune rare qui a du mal à supporter la baisse de température.
  • Les personnes atteintes de hernie ou de maladie de Raynaud
  • Les femmes enceintes et allaitantes
  • Les patients souffrant de maladies inflammatoires, d’eczéma, ou de blessures. 

Si vous êtes exclus de ces catégories, alors vous pouvez pratiquer la cryolipolyse. En cas de doute, consultez immédiatement votre médecin. Un avis médical est d’ailleurs obligatoire si vous souhaitez intervenir au niveau des cuisses, des bras ou des genoux. 

Dans tous les cas, la cryolipolyse doit être complétée d’une bonne hygiène de vie. Dans ce cas, n’hésitez pas à manger équilibré et à pratiquer une activité physique de manière régulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.