perte-audition-soudaine

Quels sont les causes d’une perte d’audition soudaine ?

L’audition est quasi vitale dans notre monde actuel. En être privé relève du handicap et dresse une barrière entre la personne qui en souffre et le monde extérieur. La perte d’audition est, bien évidemment, souvent liée à l’âge. L’audition se dégradant avec le temps, comme notre vue. Mais parfois, le trouble auditif est bien plus soudain. Il est alors lié à un facteur extérieur qui est venu perturber notre perception auditive. Les pistes sont nombreuses et nous vous les énumérons ici.

La perte d’audition liée à un TSA

Le TSA, ou traumatisme sonore aigu, est l’exposition d’une personne à un bruit trop fort, dont le niveau sonore est excessif. Quand le bruit extérieur est trop fort, il peut détruire les cellules ciliées dans l’oreille interne. Nous en possédons environ 3.500 et c’est un capital-vie. Elles ne se renouvellent pas. La perte est donc définitive.

Le TSA peut être soudain (une détonation ou une déflagration) ou progressif (trop de concerts, une exposition prolongée au bruit)

perte-audition-soudaine
La perte d’audition soudaine peut être liée à plusieurs facteurs.

Le traumatisme physique

Il arrive que la perte d’audition soit liée à un accident. Un traumatisme crânien, une blessure à l’oreille, un AVC, peuvent entraîner des dégâts dans l’oreille interne. Il suffit pour cela qu’une partie de l’oreille ne soit plus alimentée suffisamment en sang ou en oxygène. Les cellules meurent et la perte d’audition est alors irréversible et nécessite alors un appareil auditif. En savoir plus sur le site de ce spécialiste de l’audition.

Les maladies

Certaines maladies peuvent rendre sourd. C’est connu depuis longtemps. Ce risque est plus grand chez l’enfant que chez l’adulte, car la maladie s’attaque au nerf auditif. Ce dernier est plus gros et plus résistant à l’âge adulte que chez l’enfant. Ce sont des maladies comme la rougeole, la méningite ou encore les oreillons.

Les virus ne sont pas en reste. Le zona et l’herpès peuvent faire perdre l’ouïe rapidement. Ces infections virales entraînent la formation de vésicules et de plaies à proximité de l’oreille.

Enfin, il y a l’otite…

L’otite

L’otite est une maladie très commune et pourtant, elle peut entraîner une surdité à terme. En particulier, quand il s’agit d’otites à répétition ou d’otite séreuse. L’infection est liée à la trompe d’Eustache. Quand cette dernière se bouche (pour un rhume ou autre), les sécrétions de l’oreille stagnent. Elles s’infectent, finissent par créer une petite boule qui va appuyer sur les organes internes de l’oreille et finir par les détruire (marteau, enclume, étrier).

Les médicaments

Dernière source de perte d’audition soudaine, les médicaments. Certaines substances chimiques sont nocives pour l’oreille. On parle de substance ototoxique. Elles peuvent entraîner des acouphènes, des troubles de l’équilibre, des vertiges et enfin la surdité.

Parmi ces médicaments, on trouve des antibiotiques ayant une ototoxicité avérée. C’est le cas :

  • des aminosides (pneumonie, méningite, tuberculose),
  • des diurétiques (édécrine, furosémide, bumétanide),
  • des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (ibuprofen, kétoprofène, diclofénac…),
  • l’aspirine à très forte dose (les acouphènes sont presque systématiques.),
  • des antipaludéens (quinine, quinidine, chloroquine, etc.),
  • certains médicaments utilisés en chimiothérapie.

La liste est très longue.

Cette ototoxicité est marquée dans la notice d’utilisation et elle sera aussi notée dans les effets secondaires potentiels si elle a été remarquée durant les essais cliniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.