symptômes candida albicans

Quels sont les symptômes du candida albicans ?

Connaissez-vous les symptômes candida albicans ? La mycose intestinale est une maladie du tube digestif causée par Candida albicans, une espèce de champignon appartenant à l’ordre des levures. Les personnes dont l’immunité est affaiblie ou qui sont sous une antibiothérapie au long cours sont les plus vulnérables. La maladie se manifeste par une gêne abdominale, principalement une diarrhée aqueuse. Une alimentation adéquate est d’une grande importance dans le traitement.

Qu’est-ce que le candida albicans ?

La mycose intestinale survient lorsque les champignons de la famille Candida, qui font partie de la flore bactérienne naturelle du tractus gastro-intestinal, se multiplient de manière excessive. Dans de bonnes conditions, les micro-organismes ne sont pas la cause de la pathologie et sont nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Ils contribuent à fermenter les nutriments et à stimuler le système immunitaire. Cependant, lorsque l’immunité est affaiblie, le nombre de ces micro-organismes augmente. Ce qui provoque des affections gênantes.

symptômes candida albican

Le genre Candida comprend plus de 150 espèces de champignons, mais chez l’homme, la plupart des affections sont causées par Candida albicans. Les agents pathogènes sont situés dans les couches superficielles de l’épithélium gastro-intestinal. Ce qui conduit à un processus inflammatoire chronique. La forme la plus courante de la maladie est la mycose du gros intestin.

Les symptômes de Candida albicans ne sont pas spécifiques. ils peuvent donc initialement être diagnostiqués à tort comme une indigestion ou une intoxication alimentaire. Les plaintes les plus courantes incluent :

  • Les douleurs abdominales permanentes ou périodiques;
  • Les flatulences;
  • Une sensation de plénitude dans l’abdomen;
  • La nausée;
  • Une diarrhée aqueuse alternant avec constipation;
  • Une teneur élevée en mucus dans les selles;
  • Un manque d’appétit.

Les causes de Candida albicans

Les causes d’infection comprennent une influence inappropriée de l’environnement externe, notamment :

  • La pollution;
  • Les toxines;
  • L’utilisation d’antibiotiques, parfois de contraceptifs;
  • L’abus de laxatifs;
  • Le stress chronique;
  • Une alimentation inadéquate (sucres simples, acides gras saturés).

Les champignons Candida sont des habitants naturels des intestins et tant que leur multiplication est inhibée par l’action d’autres bactéries intestinales, ils sont totalement inoffensifs. Seul leur développement excessif, qui résulte d’un déséquilibre de la microflore intestinale physiologique, provoque divers maux désagréables.

Facteurs de risque

La candidose intestinale survient le plus souvent chez les personnes qui :

  • ont une immunité réduite;
  • souffrent de diabète, de cancer ou d’immunodéficience;
  • luttent contre des troubles de la flore bactérienne du tube digestif;
  • sont souvent traités avec des antibiotiques;
  • mangent une grande quantité de sucres simples et complexes;
  • mangent en vitesse;
  • prennent des médicaments qui diminuent la sécrétion d’acide gastrique.

La fatigue, le stress prolongé et la tension émotionnelle peuvent également contribuer à l’apparition du muguet intestinal. Cette maladie entraîne l’affaiblissement général de l’organisme. Elle perturbe également les processus de défense naturels et la réponse immunitaire.

Symptômes candida albicans

Les symptômes de Candida albicans comprennent :

  • Une modification de la structure des matières fécales;
  • Une diarrhée aqueuse qui alterne avec une constipation;
  • Un eczéma périanale;
  • Une flatulence;
  • Un grondement dans le ventre;
  • Une sensation de plénitude;
  • Des démangeaisons périanales;
  • Une insuffisance pondérale ou un surpoids;
  • Des lèvres gercées;
  • Un enduit blanc sur la langue;
  • Une mauvaise haleine;
  • Un arrière-goût métallique;
  • Une sécheresse buccale;
  • Des brûlures d’estomac;
  • Une douleur abdominale;
  • Des allergies alimentaires;
  • Une intolérance au gluten, au blé et au seigle;
  • Des difficultés de digestion;
  • Une rectocolite hémorragique.

Si vous êtes troublé par l’un ou plusieurs de ces sympt, vous devez vous rendre immédiatement chez le gastro-entérologue. Vous ne devez pas perdre de temps et commencer le traitement dès que possible.

Traitements

Le traitement des mycoses du tractus gastro-intestinal est à la fois antibiotique et probiotique. Un régime qui soutient l’action des médicaments est également très important. Un régime sans sucre dépourvu de sucres simples, de disaccharides du lait et de fruits est l’idéal. Il est donc interdit de consommer du sucre, du miel, des sucreries, du lait, du yaourt et des fruits (surtout secs). Les seuls fruits autorisés sont le pamplemousse, le kiwi et les groseilles. La farine de blé sous toutes ses formes transformées est également interdite. La base du repas doit être composée de légumes frais, de céréales, de pâtes, de riz brun et de pain complet au levain. Le patient devra boire au moins 2 litres par jour. Cela aidera le corps à se débarrasser des toxines libérées grandes quantités par les champignons.

Une mycose confirmée du tractus gastro-intestinal associée à la présence de symptômes sévères peut  suggérer au médecin la nécessité d’un médicament antifongique. Cependant, si la croissance n’est pas trop élevée, cela vaut la peine de soutenir le corps avec des probiotiques. Sur la base de la compétition, ces microorganismes éradiqueront les champignons du système digestif. Cette méthode, bien que plus longue, est nettement plus sûre pour le corps et a des résultats à long terme. Les probiotiques provoquent une colonisation temporaire du gros intestin, modifiant le microbiote et stimulant son bon fonctionnement. De plus, ils jouent un rôle important dans l’amélioration du fonctionnement du système immunitaire, ce qui aide à prévenir le retour des mycoses intestinales à l’avenir.