rougir

Comment reconnaître la rosacée oculaire ?

La rosacée oculaire est une inflammation qui provoque des rougeurs, des brûlures et des démangeaisons au niveau des yeux. Elle se développe très souvent chez les personnes atteintes de rosacée, une affection dermatologique chronique qui affecte le visage. La maladie est incurable, mais des médicaments et une bonne routine de soins oculaires peuvent aider à contrôler les signes et les symptômes. Voyons comment reconnaître la rosacée oculaire.

Signes et symptômes qui montrent que vous avez la rosacée oculaire

La rosacée oculaire est une variante de la rosacée. La rosacée ou couperose est une maladie dermatologique très fréquente. Elle provoque une rougeur et un gonflement de la peau. La maladie touche surtout des zones du visage comme les joues, le nez, le front et le menton. 

Signes et symptômes de la rosacée oculaire
La rougeur des yeux est un symptôme de la rosacée oculaire.

Cette condition affecte principalement les vaisseaux sanguins et l’unité pilo-sébacée de la peau du visage. En plus de l’érythème et de la rougeur de la peau, elle génère également:

  • une télangiectasie (dilatation des petits vaisseaux sanguins);
  • des papules (taches rouges qui peuvent être confondus avec l’acné);
  • un épaississement de la peau;
  • des pustules (boutons).

Jusqu’à 50% des patients atteints de rosacée cutanée peuvent avoir un compromis oculaire, qui est appelé rosacée oculaire. Et un tiers d’entre eux peuvent également avoir des problèmes cornéens.

Les signes et symptômes de la rosacée oculaire peuvent précéder les symptômes cutanés de la rosacée, se développer en même temps, survenir plus tard ou se produire spontanément.

Les signes et symptômes de la rosacée oculaire peuvent inclure :

  • une sécheresse oculaire;
  • une vision floue;
  • des brûlures ou picotements dans les yeux;
  • la sensation d’avoir un corps étranger dans l’œil;
  • des larmoiements;
  • une rougeur oculaire;
  • la dilatation de petits vaisseaux sanguins sur la partie blanche de l’œil;
  • un gonflement et une rougeur des paupières.

La gravité des symptômes de la rosacée oculaire ne correspond pas toujours à la gravité des symptômes cutanés.

Cette maladie touche généralement les deux yeux. Au niveau des paupières, il peut y avoir une blépharite et un dysfonctionnement des glandes de Meibomian. Ces glandes, qui se trouvent sur le bord des paupières, aident à lubrifier l’œil. La maladie affecte également la composition de la cornée, qui est la partie transparente de l’œil. La cornée est essentielle pour obtenir une bonne vision.

Complications

Si les symptômes n’ont pas été traités correctement, certaines complications peuvent se développer. Il peut s’agir de conjonctivite, d’irritation, d’inflammation de la cornée et d’autres conditions plus graves. En fin de compte, les complications cornéennes peuvent entraîner une perte de vision.

En cas de rosacée oculaire sévère, l’inflammation de la cornée peut entraîner un ulcère cornéen et une infection. S’il n’est pas traité, l’ulcère cornéen peut même perforer l’œil. Il s’agit là d’une complication grave et potentiellement aveuglante.

La rosacée oculaire peut provoquer une photophobie (sensibilité inhabituelle à la lumière). Si vous êtes gêné par la lumière vive, demandez à votre professionnel de la vue des lentilles photochromiques qui s’assombrissent automatiquement en réponse à la lumière du soleil.

Facteurs de risque

L’origine de cette affection ophtalmologique n’est pas claire. Les études indiquent que certains facteurs peuvent prédisposer à la maladie. Ce sont notamment les prédispositions génétiques, les déficits du système immunitaire, les réactions inflammatoires consécutives à certaines infections, les dommages causés par le rayonnement ultraviolet solaire et le dysfonctionnement des vaisseaux sanguins.

La consommation de caféine et de boissons alcoolisées peuvent induire cette maladie, de même que des facteurs environnementaux extrêmes tels que le froid, la chaleur ou le vent. La prise de médicaments vasodilatateurs et la pratique de sports impliquant des exercices à risque peuvent être la cause de cette maladie.

La maladie est plus fréquente chez les patients d’âge moyen, bien qu’elle puisse également survenir chez les enfants. En tant que maladie chronique, la rosacée oculaire nécessite un traitement continu et des contrôles réguliers avec un dermatologue et un ophtalmologiste.

La rosacée oculaire est courante chez les personnes atteintes de rosacée. Mais vous pouvez également en souffrir sans que votre peau ne soit affectée. La rosacée cutanée affecte plus de femmes que d’hommes, mais la rosacée oculaire affecte indifféremment les hommes et les femmes.

rougir
Certaines études suggèrent que les personnes qui rougissent facilement sont plus susceptibles de développer des symptômes oculaires.

Diagnostic de la rosacée oculaire

Il est important de consulter un médecin si vous développez des problèmes oculaires pour éviter d’éventuels problèmes de vision. Certaines personnes atteintes de rosacée oculaire développent des problèmes de cornée. Les problèmes de cornée peuvent affecter la capacité de voir.

La plupart des médecins peuvent poser un diagnostic en examinant de près le visage, mais les ophtalmologistes et les optométristes utilisent fréquemment un microscope qui effectue un zoom avant sur les vaisseaux sanguins et les glandes. Les tests de la fonction lacrymale peuvent aider un médecin à identifier la rosacée oculaire à ses débuts.

La rosacée oculaire est souvent sous-diagnostiquée chez ceux qui n’ont pas de symptômes de la rosacée cutanée, mais les deux conditions ne s’excluent pas mutuellement. En raison de la fréquence à laquelle les deux conditions vont de pair, ceux qui ont un diagnostic de rosacée cutanée doivent s’assurer de se faire examiner régulièrement les yeux.

Traitement de la rosacée oculaire

La rosacée oculaire n’est pas guérissable, mais il existe des traitements pour aider à contrôler les symptômes. Plus l’intervention médicale est précoce, mieux c’est, car il est souvent plus facile de maîtriser les symptômes.

Éviter les facteurs aggravants

La base du traitement de la rosacée oculaire repose sur l’évitement des facteurs qui aggravent les symptômes. Ce sont notamment les changements de température, le rayonnement solaire, les boissons alcoolisées, les aliments chauds ou épicés et les émotions fortes (colère, honte). La protection des yeux avec des lunettes de soleil avec filtre UV est indiquée. Le nettoyage des paupières et leur lubrification sont très importants. 

Selon la gravité de la maladie, des traitements tels que des antibiotiques locaux, des antibiotiques oraux, des corticostéroïdes locaux ou d’autres médicaments anti-inflammatoires peuvent être nécessaires. Ces traitements doivent être effectués par des ophtalmologistes.

Tétracyclines

Les tétracyclines ont tendance à bien fonctionner pour la rosacée, non seulement à cause de l’effet antibiotique, mais aussi parce que les tétracyclines ont tendance à diminuer la viscosité du sébum sécrété par les glandes sébacées. 

La plupart des ophtalmologistes prescrivent des tétracyclines à action prolongée telles que la doxycycline. Contrairement à la plupart des tétracyclines, la doxycycline peut être prise avec des produits laitiers sans que cela n’affecte son absorption dans le corps.

Shampooing spécial pour les yeux et les paupières

Il est également conseillé d’utiliser un shampooing spécial pour les yeux et les paupières et de les masser doucement. Les spécialistes recommandent également de lubrifier les yeux avec des larmes artificielles deux fois par jour. De cette façon, nous pouvons garder nos yeux propres et sans infections. Évitez les gouttes contre les yeux rouges car elles pourraient aggraver la situation.

Bouchons ponctuels

Si ces mesures sont insuffisantes, des bouchons ponctuels peuvent être utilisés pour boucher les conduits de drainage lacrymal. Une autre mesure possible est la cautérisation ponctuelle des ouvertures du conduit lacrymal.

Métronidazole

Le métronidazole, un agent antiparasitaire, peut s’utiliser sur la peau. Chez de nombreuses personnes, il est très efficace pour traiter la dermatite liée à la rosacée. Ce médicament a des effets anti-inflammatoires et immunosuppresseurs locaux. Étant donné que ce traitement n’est pas destiné à une utilisation ophtalmique, vous ne devez pas appliquer le médicament directement sur les paupières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.