Tout savoir sur la diverticulose sigmoïdienne

​​La diverticulose​​ sigmoïdienne est une maladie courante dans les pays développés, en particulier chez les personnes âgées. La diverticulose de cette partie du gros intestin est causée par une mauvaise alimentation et un mode de vie sédentaire. C’est pourquoi ce problème est considéré comme une maladie typique de la civilisation des temps modernes. Voyons quels sont ses symptômes, ses complications et ses traitements.

Qu’est-ce que la diverticulose sigmoïdienne ?

Le côlon sigmoïde est le segment terminal du gros intestin qui part du côté gauche de la cavité abdominale. Le nom fait référence à sa forme caractéristique en S. C’est le segment le plus sinueux du gros intestin. Il est exposé à de nombreuses maladies différentes, telles que la torsion sigmoïde, les polypes et les tumeurs sigmoïdes. L’une des maladies les plus courantes du gros intestin est le diverticule du gros intestin. Les diverticules peuvent apparaître dans n’importe quelle partie du gros intestin, mais le plus souvent (dans plus de 90 % des cas), ils se produisent dans le côlon sigmoïde. Ils prennent la forme de fines saillies en forme de sac dans la muqueuse et la sous-muqueuse de la lumière intestinale. 

Tout savoir sur la diverticulose sigmoidienne

La diverticulose sigmoïde  est considérée comme une maladie de civilisation typique des pays hautement développés d’Europe et d’Amérique du Nord. On estime que dans la population de 85 ans et plus, il survient chez environ 65% des personnes. Avec le vieillissement progressif des sociétés occidentales, ce problème devient de plus en plus important d’un point de vue médical et statistique. Trop peu de fibres dans l’alimentation font que les aliments ne remplissent pas suffisamment l’intestin, ce qui entraîne une augmentation de la pression intestinale et pousse la muqueuse intestinale vers l’extérieur aux points de moindre résistance. L’apparition de diverticules dans le côlon sigmoïde peut également être favorisée par des maladies du tissu conjonctif.

Comment se diagnostique la diverticulose sigmoïdienne ?

La diverticulose sigmoïdienne est diagnostiquée fortuitement lors d’une coloscopie ou d’une tomodensitométrie de la cavité abdominale et du bassin. Les diverticules peuvent également être visualisés par une échographie de la cavité abdominale.

Si une diverticulose est suspectée, l’examen le plus important est la tomodensitométrie de la cavité abdominale et du petit bassin. Une échographie abdominale peut confirmer la présence de complications telles qu’un abcès. La coloscopie est contre-indiquée chez les personnes qui présentent des symptômes de diverticulite.

Par quoi est-elle causée ?

Le problème est le plus souvent exacerbé par un régime maigre, c’est-à-dire un régime dans lequel le patient mange trop peu de fibres. Dans le cas d’un régime peu riche en fibres, les aliments remplissent insuffisamment la lumière intestinale, ce qui crée une pression. L’intestin gonfle et des diverticules se forment dans le côlon sigmoïde. La diverticulose sigmoïde est parfois héréditaire. La prise de certains médicaments peut aussi conduire à une diverticulose sigmoïde.

Comment se traite le diverticule du côlon ?

Le traitement des diverticules sigmoïdes dépend de la forme de la maladie. L’éventail des solutions possibles est extrêmement large. Il va de la modification du régime alimentaire à l’intervention chirurgicale en passant par la pharmacothérapie. 

Forme asymptomatique

La forme asymptomatique de la diverticulite sigmoïdienne ne nécessite pas de traitement, mais seulement l’introduction de produits riches en fibres dans l’alimentation, la consommation de grandes quantités d’eau, ainsi que l’augmentation de la dose d’activité physique et la réduction de poids.

Diverticulose symptomatique non compliquée

La modification du régime alimentaire et le traitement pharmacologique sont utilisés pour soulager la douleur, éliminer les infections et prévenir les rechutes. L’utilisation de certains antibiotiques apporte de bons résultats. 

Diverticulite sigmoïde

Cette complication est traitée avec des antibiotiques. Les plus couramment utilisés sont : amoxicilline + acide clavulanique, triméthoprime + sulfaméthoxazole et ciprofloxacine + métronidazole.

Cas graves de diverticulose compliquée

Un traitement hospitalier est nécessaire. Les patients reçoivent des antibiotiques et des analgésiques par voie intraveineuse. Ils sont également intensément hydratés. Dans des situations particulières, un traitement chirurgical est nécessaire. Il consiste en l’ablation du site d’infection ou en la résection d’un plus gros fragment du côlon. Ces traitements sont difficiles et ont un taux de mortalité très élevé. Ils sont donc rarement pratiqués.