Tout savoir sur la gonarthrose

​La gonarthrose est une dégénérescence de l’articulation du genou. Elle se caractérise par des modifications dégénératives du cartilage articulaire, des lésions de la synoviale et la présence d’une quantité accrue de liquide à l’intérieur de l’articulation. Elle touche particulièrement les personnes âgées. Elle provoque des douleurs lors des activités les plus simples telles que monter et descendre des escaliers, marcher et se lever à partir de positions basses.

Qu’est-ce qu’une gonarthrose ?

La gonar​​throse ou dégénérescence des articulations du genou est l’une des formes les plus courantes d’arthrose, une maladie connue comme l’épidémie du 21e siècle. L’essence de la maladie est l’usure des tissus et la dégénérescence associée du cartilage articulaire. La maladie touche également la couche sous-chondrale, la synoviale, les ligaments, les muscles et les os de la zone du genou. Ainsi, toutes les structures du genou sont progressivement endommagées, ce qui se traduit par une perte d’efficacité progressive, pouvant aller jusqu’à l’invalidité totale. 

gonarthrose

Les personnes de plus de 55 ans sont particulièrement exposées à la survenue de la gonarthrose. La maladie touche plus les femmes que les hommes. La principale cause de la maladie est le déséquilibre entre les processus de régénération et de dégénérescence du cartilage articulaire, du liquide synovial et des os. Elle survient principalement à la suite de microtraumatismes. D’autres facteurs, comme les malformations congénitales ou les grosses blessures orthopédiques ponctuelles, sont beaucoup moins fréquemment à l’origine de la maladie.

Par quoi est causée la gonarthrose ?

Au nombre des facteurs qui déclenchent le développement des changements dégénératifs, figurent:

  • contusions, entorses et fractures de l’articulation du genou ;
  • opérations antérieures dans la région de l’articulation du genou ;
  • microtraumatismes ;
  • affaiblissement de l’appareil ostéoarticulaire dû à d’autres maladies comme le diabète, la goutte, la polyarthrite rhumatoïde, l’hypothyroïdie, l’hyperparathyroïdie, etc. ;
  • surpoids et obésité ;
  • anomalie dans la structure des éléments de l’articulation du genou ;
  • position anormale des membres ;
  • mode de vie sédentaire ;
  • inflammations spécifiques et non spécifiques de l’articulation du genou ;
  • synovite du genou ;
  • carence en calcium ;
  • vieillissement du corps.

Quelles solutions pour l’arthrose du genou ?

Le traitement de la gonarthrose nécessite l’utilisation de diverses mesures à différents stades du développement de la maladie. Les éléments suivants sont utilisés :

les anti-inflammatoires non stéroïdiens : ils réduisent l’inflammation et soulagent la douleur. Si les symptômes s’aggravent, des corticostéroïdes topiques sont également administrés. Cependant, l’utilisation de ce type de remède à long terme est impossible en raison des effets secondaires importants. Il convient également de rappeler que ces médicaments ne traitent que les symptômes et non la cause de la maladie.

les compléments alimentaires: ils contiennent des éléments constitutifs des articulations et affectent leur régénération. Ce sont des composés tels que le collagène, l’acide hyaluronique, la glucosamine ou la chondroïtine. Ils peuvent également contenir des substances naturelles aux propriétés anti-inflammatoires, anti-gonflantes et analgésiques, comme l’extrait d’encens indien, le gingembre ou la curcumine.

les injections d’acide hyaluronique: elles sont appliquées directement sur le genou. Cette substance fournit aux articulations une lubrification et un amortissement appropriés. Elle empêche une abrasion excessive et soulage les symptômes tels que la douleur, la raideur, les craquements et le grincement. L’acide hyaluronique possède également des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.

les procédures de rééducation: elles visent à restaurer la mobilité de l’articulation et à renforcer les muscles environnants.

la physiothérapie: elle comprend des thérapies telles que la kinésithérapie, la thérapie au laser ou la cryothérapie (traitement par le froid).

la chirurgie : elle permet d’éliminer les changements dégénératifs et de reconstruire les tissus endommagés. Il est également possible d’implanter une prothèse de genou.