19 semaines de grossesse, 21 semaines d'aménorrhée

19 semaines de grossesse, 21 semaines d’aménorrhée

La maman a parcouru désormais plus de la moitié du chemin puisqu’elle en est maintenant à sa 19ème semaine de grossesse (21ème SA), soit franchi la moitié du 5ème mois. Cette longue période d’épreuves passée suffit pour rendre fière la maman tout en lui murmurant de se préparer encore pour les semaines à venir. Heureusement, les symptômes et petits désagréments ne seront plus importants pour les semaines prochaines, d’autant que le lien qui se créer entre elle et le bébé suffit pour encourager largement la maman. De son côté, bébé passe la plus grande partie de ses journées à dormir même s’il marque de temps en temps sa présence par des coups de pieds et des mouvements plus précis. Gagnant davantage de souplesse et mobilité, le tout-petit rappelle également par ses mouvements qu’il est temps d’effectuer le 3ème examen prénatal si ce n’est déjà fait.

19ème semaine de grossesse : comment se porte bébé ?

Cette semaine, la graisse commence à se former sur le corps de bébé, même si celui-ci aura toujours l’air très maigre. Le tout petit sera également recouvert d’une substance cireuse, appelée «  vernix caseosa » dans les milieux scientifiques. Cette substance grasse et blanche, composée de cheveux, d’huile et de cellules mortes de la peau, peut sembler peu attrayante, mais c’est un travail important de protéger la peau douce et sensible de bébé du liquide amniotique dans lequel celui-ci vit.

En fait, sans le vernix, bébé aurait l’air d’avoir été dans un bain pendant neuf mois. ! La plupart des bébés perdront leur couche de vernix avant leur naissance, mais certains bébés, en particulier ceux nés tôt, en ont encore et certains seront essuyés par la sage-femme après la naissance.

À partir de la 19e semaine, la pigmentation de la peau de bébé commence également à se développer, grâce aux mélanocytes, les cellules de la peau qui produisent le pigment de la peau (la mélanine). Et cette opération poursuivra après la naissance de bébé et pendant toute son enfance.

19 semaines de grossesse, 21 semaines d'aménorrhée
19 semaines de grossesse, 21 semaines d’aménorrhée

21 semaines d’aménorrhée : comment se porte la maman ?

Au cours de la 19ème semaine de GS, la maman remarquera peut-être que ses lentilles cornéennes sont un peu inconfortables ou que sa vision est légèrement floue. Même s’ils semblent effrayants, les changements de vision sont fréquents pendant la grossesse, car les hormones provoquent une accumulation de liquide dans les yeux, ce qui modifie la courbure des yeux. Les hormones peuvent également affecter la production de larmes, ce qui explique pourquoi les yeux peuvent sembler légèrement secs et granuleux. C’est frustrant, mais comme ces changements sont généralement temporaires, il ne vaut souvent pas la peine de consulter un professionnel de santé. Cela dit, de graves troubles de la vision peuvent cacher un diabète gestationnel ou une hypertension artérielle. Il est donc important de mentionner ces troubles de la vue à son médecin ou à sa sage-femme.

Quelles démarches à faire à la 21 SA ?

  • Chercher un cours sur l’accouchement : il est probablement trop tôt pour commencer à en suivre un, car la plupart de ces formations ne commencent pas avant le troisième trimestre, mais cette semaine est le bon moment pour commencer à chercher les établissements ou maternités qui en proposent.
  • Prendre rendez-vous avec un dentiste : les maux de dents ont peut-être fait souffrir la maman depuis la 18ème semaine de GS. Mais même si elle n’a pas encore eu ses maux de gencives, la moitié des femmes enceintes prennent rendez-vous avec leur dentiste, alors ça vaut peut-être la peine de consulter !
  • Un dépistage génétique peut être recommandé entre les semaines 15 et 20 s’il n’a pas été effectué pendant le premier trimestre. Les options vont de simples analyses de sang jusqu’à l’option plus invasive de l’amniocentèse. Il s’agit d’une procédure de diagnostic dans laquelle une aiguille est utilisée pour prélever du liquide amniotique et pour rechercher des anomalies chromosomiques. Ces tests peuvent aider à éliminer les problèmes chromosomiques, tels que le syndrome de Down et les trisomies 13 et 18. Parlez avec votre médecin du test que vous aimeriez avoir effectué, le cas échéant.
Future maman

21 semaines d’aménorrhée : quels symptômes à surveiller ?

La future maman pourrait ressentir de la douleur au niveau de ses ligaments, en particulier autour des côtés de l’utérus et dans le bassin. Cette douleur peut parfois être ressentie dans la région de l’aine, notamment lorsque bébé change de position dans le ventre de sa mère. Cette douleur est due au changement de la quantité de l’hormone relaxine, qui augmente pour préparer les hanches à l’accouchement. Cette hormone épaissit et étire les ligaments autour de l’utérus pour supporter le poids de bébé plus efficacement. Toutefois, si ces symptômes persistent plus de quelques secondes à chaque fois qu’ils surviennent, ils peuvent suggérer un autre problème de santé plus grave, tel que le décollement du placenta ou un accouchement précoce. Il vaut mieux en parlez à son médecin si ces douleurs persistent. Quoi qu’il en soit, de longs bains chauds et apaisants peuvent soulager les symptômes de la douleur du ligament.

Une affection à la ceinture pelvienne (PGP) peut également survenir dans les 21 semaines d’aménorrhée. Elle provoque une raideur, une instabilité et des douleurs dans les articulations pelviennes pendant la grossesse. Cette affection concerne une femme enceinte sur cinq et la douleur peut parfois être si intense qu’elle interrompt le sommeil et la fonction quotidienne. Il est préférable de discuter de ces symptômes avec son médecin. Le professionnel de santé pourrait peut-être orienter la maman vers un thérapeute spécialiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.