34 semaines de grossesse, 36 semaines d’aménorrhée

La belle aventure a désormais duré 34 semaines, une période qui a contribué au renforcement du lien entre bébé et sa maman. Correspondant aux 36 semaines d’aménorrhée, cette période marque déjà la fin du 8ème mois de grossesse. Maman et le futur papa n’auront donc à attendre que quelques jours avant de découvrir leur petit amour. À ce stade de la grossesse, celui-ci est d’ailleurs quasiment fin prêt à descendre et voir ce qui se passe autour de lui. Ayant terminé son développement, il change de position pour se préparer à la naissance. Pour la maman, il est peut-être temps de commencer son congé de grossesse pour qu’elle puisse se préparer sereinement au grand jour. Pour cela, elle programmera avec le futur papa les premières séances de préparation à l’accouchement. Après tout, il ne reste probablement plus qu’une semaine à attendre pour rencontrer le nouveau bébé.

34ème semaine de grossesse : où en est le bébé ?

À ce stade de la grossesse, il est fort probable que bébé mesure environ 44,5 cm de long et pèse entre 2,3 et 2,5 kg. Il n’est donc pas étonnant que le petit bonhomme se sente de plus en plus à l’étroit dans le ventre de sa mère. Au cours des dernières semaines, l’échographie a montré que le corps du bout de chou avait commencé à se remplir de graisse. C’est une partie importante du développement car ces réserves de graisse aideront bébé à réguler sa température corporelle après l’accouchement. Le système nerveux central continue de se peaufiner et les poumons sont déjà bien développés. Si la plupart des médecins et sages-femmes souhaitent que l’accouchement se déroule aux semaines 38 ou 40 de la grossesse, bébé a cependant déjà de bonnes chances de survivre en dehors de l’utérus à la semaine en cours. En effet, presque tous ses organes sont totalement matures et il ne lui reste plus qu’à prendre en graisse et à se renforcer pour pouvoir faire face au grand jour.

34-semaines-de-grossesse-36-semaines-daménorrhée

À l’approche de la date d’accouchement, bébé se montre un peu moins vif que d’habitude, et ses petits gestes deviennent moins fréquents. Toutefois, il faut s’assurer que le petit bambin donne de temps en temps des coups de pieds et qu’il réalise encore ses mouvements typiques des premières semaines.

36 semaines d’aménorrhée : comment se porte la maman ?

De son côté, la maman peut désormais sentir le haut de son utérus à environ 14 cm au-dessus de son nombril. Il est important de se rappeler que la grossesse de chaque femme est différente et que la mesure et les conditions d’accouchement chez une femme donnée ne peuvent être similaires à celles d’autres femmes enceintes. L’essentiel à ce stade est que l’utérus se développe à un rythme régulier. D’une manière générale, la quantité de liquide amniotique culmine entre 34 et 36 semaines. À 37 semaines, la quantité de liquide amniotique commence à diminuer pour laisser plus de place à bébé. Le liquide amniotique est ensuite réabsorbé par le corps maternel, ce qui permet de laisser plus d’espace pour bébé.

Par ailleurs, la maman remarquera probablement cette semaine que son nombril est extrêmement sensible. Si tel est le cas, il suffit de le recouvrir à l’aide d’un petit morceau de bande adhésive ou de pansement.

34 semaines de grossesse : les démarches à faire

À un stade si avancé de la grossesse, de nombreux médecins, gynécologues et sages-femmes commencent à discuter des points suivants avec leurs patientes :

  • test du streptocoque du groupe B ;
  • visites programmées pour le reste de la grossesse et le post-partum ;
  • affectation dans la maternité ;
  • traitements pour le contrôle de la douleur ;
  • naissance par opération césarienne (si nécessaire) ;
  • solutions pour le contrôle de la naissance pour après l’accouchement.

Commencer le congé de maternité

Pour la plupart des femmes enceintes, la semaine 34 de la grossesse est le moment idéal pour bénéficier du congé de maternité. Ce dispositif dure au moins 16 semaines qui s’étendent sur toute la période entourant l’accouchement. Attention : le code du travail définit un certain nombre de droits et indemnités associés à ce temps de repos que bénéficient les salariées enceintes. Aussi, avant de signer la décharge du repos, il faut s’assurer que tout est en ordre au travail afin qu’aucune tâche de dernière minute perturbe son congé de maternité. Et pas de panique si l’employeur a trouvé un remplaçant pour le poste : chaque future maman qui part en congé de maternité a le droit de récupérer son poste ou d’opter pour un autre du moment que la rémunération est équivalente au sein de la même entreprise.

Future maman

Participer aux séances de préparation à l’accouchement

La maman et le futur papa devront aussi commencer à comprendre les différents termes que le médecin et les autres membres du personnel de la maternité utiliseront pendant le travail et l’accouchement. Par ailleurs, le couple a peut-être déjà abordé certaines des bases de l’accouchement dans les séances de préparation à l’accouchement, mais voici un aperçu des étapes du travail :

  • Le premier stade du travail commence au début du vrai travail et dure jusqu’à ce que le col soit dilaté à 10 cm. Normalement, une femme se dirige vers l’hôpital une fois qu’elle est entrée dans la phase active du travail de la première étape lorsque les contractions sont espacées d’environ 5 minutes.
  • La deuxième phase du travail se poursuit après la dilatation du col de l’utérus à 10 cm jusqu’à l’accouchement.
  • La troisième étape du travail implique l’ouverture du placenta. Cette courte opération prend généralement de 5 à 30 minutes.

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.