35-semaines-de-grossesse-37-semaines-daménorrhée

35 semaines de grossesse, 37 semaines d’aménorrhée

Ça y est ! Cette semaine 35 entame le neuvième et dernier mois de grossesse. L’aventure de la grossesse a duré longtemps, le corps de maman a subi de nombreux changements et bouleversements, et pourtant il a tenu bon ! En cette 37ème semaine d’aménorrhée, bébé est résolument fin prêt à expérimenter le monde extérieur sans aucun danger. De son côté, maman est plus qu’impatiente de rencontrer son petit amour, ce qui explique ces sautes d’humeur brutales et inexpliquées. Mais il faut tenir bon car il ne reste plus que quelques jours à attendre et bébé sortira de lui-même. En attendant le grand jour, maman peut encore effectuer sa 7ème consultation prénatale et vérifier avec le futur papa la valise de maternité et la liste de naissance.

35ème semaine de grossesse : le bébé est-il vraiment prêt ?

La fin de cette première aventure approche à grands pas. Si tout se déroule comme prévu, il ne restera plus que quelques jours avant de rencontrer le nouveau bébé. Bien que son développement soit déjà en grande partie accompli, le petit bout de chou ne fait que mettre à profit ces dernières semaines. En effet, on suppose souvent qu’à ce stade de la grossesse, les bébés ont pratiquement terminé leur développement. Mais c’est faux. Bien que la majorité de la croissance de bébé soit terminée à la 35e semaine, ses poumons, son cerveau et son foie font partie des derniers organes à atteindre leur pleine maturité.

En fait, le cerveau de bébé se développe d’un tiers entre la 35ème et la 39ème semaine de grossesse. En attendant, le petit bonhomme commence à gagner du poids rapidement et prend environ 200 à 300 g par semaine. À chaque gramme gagné, plus de graisse se développe sous la peau de bébé, ce qui est nécessaire pour le garder au chaud après la naissance. À la fin de la semaine 35, bébé mesurera environ 43 à 45 cm de la tête aux pieds, et pèsera entre 2,5 et 2,7 kg.

35-semaines-de-grossesse-37-semaines-daménorrhée

37 semaines d’aménorrhée : comment se prépare le corps de maman ?

À ce stade de sa grossesse, maman a probablement pris entre 10 et 13 kg. Son utérus en constante évolution est maintenant environ 1 000 fois plus gros qu’avant la grossesse. À la semaine 35, le haut de son utérus se trouve environ 15 cm plus haut que son nombril. Bien sûr, il ne restera pas là pour toujours. Cet organe retrouvera sa taille et sa position d’avant la grossesse environ six semaines après l’accouchement.

Une grande partie des symptômes de grossesse n’ont pas disparu, un nouveau pourrait même apparaître : les maux de tête. Bien qu’elle puisse survenir à tout moment de la grossesse, la migraine est plus courante au premier et au dernier trimestre. Bien que les maux de tête en début de grossesse surviennent souvent en raison d’une légère augmentation du volume sanguin et des hormones, les maux de tête plus tard dans la grossesse sont plus souvent dus à des changements de la posture, à des problèmes de sommeil et au stress. Dans certains cas, c’est tout simplement la faute à la pré-éclampsie.

Les rendez-vous santé de la semaine 35 de grossesse

Si le médecin n’a pas examiné la patiente pour diagnostiquer un éventuel streptocoque du groupe B (SGB) la semaine dernière, il le fera cette semaine ou la prochaine. À noter que le test de dépistage du SGB a généralement lieu entre 35 et 37 semaines. Pour ce test, le médecin ou la sage-femme va tamponner le vagin et le rectum et envoyer les échantillons à un laboratoire. Si les résultats sont positifs, la maman sera traitée à l’aide d’antibiotiques par voie intraveineuse pendant le travail et l’accouchement. Avec ce traitement, le risque que bébé contracte l’infection passe de 1 sur 200 à un sur 4 000.
Par ailleurs, la maman a probablement déjà reçu son vaccin dcaT (tétanos, diphtérie et coqueluche acellulaire ou coqueluche) il y a environ huit semaines. Mais si ce n’est pas le cas, elle doit à tout prix faire ce vaccination cette semaine ou au plus tard la prochaine. La réalisation de cette vaccination entre la semaine 27 et la semaine 36 maximise la réponse en anticorps et multiplie les agents de défenses transférés à votre bébé.

Si la maman a fait l’objet d’un diagnostic de placenta praevia (lorsque le placenta est bas dans l’utérus et couvre le col utérin), il y a de fortes chances que le problème soit résolu d’ici la semaine. En fait, seulement 1,6% des femmes atteintes de placenta previa continuent d’en souffrir au milieu du troisième trimestre. Toutefois, si le placenta recouvre actuellement totalement ou partiellement votre col utérin, il y a de fortes chances que les professionnels de santé optent pour une naissance par césarienne. La raison en est que lorsque le col commence à se dilater pendant le travail, les vaisseaux sanguins qui relient le placenta à l’utérus risquent de se déchirer, ce qui provoquera une grave hémorragie mettant en danger la maman et son bébé.

Future maman

Les rendez-vous santé à venir

Cela fait un bon moment que maman consulte son gynéco ou sa sage-femme toutes les deux semaines, mais il est temps de réviser encore une fois ce rituel. Après la semaine 36, elle rencontrera donc le professionnel une fois par semaine. Cette mesure permet notamment de contrôler l’évolution de bébé et de suivre l’état de maman pour qu’elle puisse mieux passer le jour fatidique. Le médecin peut notamment recommander :

  • un massage prénatal pour soulager les tensions provoquant les maux de tête ;
  • de stabiliser la glycémie ;
  • de maintenir un sommeil régulier.

Pour avoir des indications sur les différents stades de la grossesse, n’hésitez pas à consulter nos articles dédiés ci-dessous.

Semaine 30 à 39 :

Semaine 20 à 29 :

Semaine 10 à 19 :

Semaine 1 à 9 :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.