8 semaines de grossesse, 10 semaines d'aménorrhée

8 semaines de grossesse, 10 semaines d’aménorrhée

Ça y est ! Le petit embryon est désormais un fœtus : il a passé avec brio la période de transformation pour commencer enfin la phase de développement. Mesurant en moyenne 3 centimètres pour 3 g de poids, le fœtus commence à conserver sa figure humaine grâce aux traits qui s’harmonisent petit à petit. Pour rappel, son nez et ses oreilles ont commencé à se former pendant les 6ème et 7ème semaines de GS : ceux-ci sont donc de plus en plus visibles, tandis que ses yeux et ses paupières poursuivent leur phase de formation. Du côté de la mère, la cavité utérine s’élargit encore davantage pour que puisse se mettre à l’aise ce petit locataire. Les changements se poursuivront donc encore cette semaine, que ce soit chez bébé ou chez la mère.

8ème semaine de GS : comment se porte bébé ?

Le petit embryon a fait beaucoup de progrès au cours de la dernière semaine. Avec une croissance de 1 mm par jour, il comporte désormais une moelle épinière, des os et des intestins. Il y a certainement eu une poussée de croissance dans les bras et les jambes de bébé et une échographie permettrait de savoir précisément où se situent les genoux, les coudes, les poignets et la cheville. Le menton de bébé sera toujours ramené et attaché à sa poitrine, et une vue rapprochée révélerait que l’embryon possède maintenant les lèvres, le nez et les paupières. Cette semaine, ses rétines vont également commencer à développer leur pigment. À huit semaines de GS, la maman sera heureuse de savoir que son petit embryon ressemble beaucoup moins à un petit Martien et a presque perdu sa queue. Toute cette croissance est incroyable, et pour couronner le tout, le cœur de bébé bat à une vitesse incroyable de 150 à 170 fois battements par minute.

8 semaines de grossesse, 10 semaines d'aménorrhée
8 semaines de grossesse, 10 semaines d’aménorrhée

10 semaines d’aménorrhée : comment se porte sa maman ?

Le volume sanguin de la future mère augmente de près de 50% : le sang qui circule dans son corps, en particulier dans son ventre, augmente toujours, tandis que sa fréquence cardiaque est également légèrement amplifiée. Une hormone appelée progestérone facilite ce processus en détendant les tissus du cœur et des vaisseaux sanguins, ce qui maintient la tension artérielle au minimum. Mais revers de la médaille : il est très normal que la femme subisse quelques coups de constipation car son système digestif se détend également. Il arrive même que cette constipation puisse conduire à des hémorroïdes. L’augmentation du volume sanguin, associée aux hormones de grossesse, peut également causer des maux de tête qu’il est indispensable de signaler à son médecin en cas de persistance. Enfin, l’utérus grossit sensiblement : si les vêtements sont un peu serrés autour du ventre, c’est que l’utérus, qui a normalement la taille de votre poing, s’est allongé à la taille d’un pamplemousse.

Les symptômes courants à surveiller à 8 semaines de grossesse

  • Nausées matinales : 75% des femmes enceintes sont aux prises avec des nausées matinales au cours des premières semaines d’aménorrhée. Bien que l’on ne connaisse pas exactement ce qui cause cette sensation de nausée, les spécialistes pensent que c’est la faute aux hormones de grossesse. Par ailleurs, ce petit trouble a tendance à s’atténuer vers les semaines 12-14, alors il ne faut pas tarder ! Cela dit, pour se rassurer, 1% des femmes enceintes souffrent de vomissement extrêmes et de maladies connues sous le nom d’hyperemesis gravidarum (la maladie dont Kate Middleton a souffert au cours de ses deux grossesses. En cas de perte d’appétit, ou de sécheresse des lèvres et de la bouche, il est préférable de contacter immédiatement un professionnel de santé. Par ailleurs, les médecins recommandent que pour diminuer les nausées, une solution toute simple consiste à manger. En effet, le fait d’être à jeun n’arrêtera pas du tout cette sensation de nausée. Astuce : la future maman pourra, avant son réveil, grignoter afin de ralentir ses nausées. Tout au long de la journée, elle ne devra jamais avoir l’estomac vide afin d’éviter tout risque de faim qui entraînera automatiquement des nausées. Pour ce faire, il faudra fractionner les repas et les répartir tout au long de la journée. Enfin, une autre solution consiste aussi à opter pour l’homéopathie, qui propose quelques remèdes naturels pour stopper les nausées. Il ne faut pas hésiter à en parler avec son médecin.
  • Fatigue : bien évidemment, la fatigue fait partie des symptômes courants de la grossesse. Il ne faut pas oublier d’écouter son corps et de répondre à ses moindres besoins. Après tout, le corps féminin porte en ce moment un beau bébé !
  • Une perte laiteuse de couleur blanche : un autre symptôme causé par l’œstrogène, une hormone de la grossesse, cette petite perte blanche (connue sous le nom de leucorrhée) protège cette partie importante du corps féminin contre les infections, en maintenant un équilibre sain de bactéries. Une autre raison de ne pas s’inquiéter !
Future maman

8ème semaine de grossesse : quelles démarches à prévoir ?

Pendant cette semaine 8 de la grossesse, aucun rendez-vous santé n’est prévu pour la future maman. Celle-ci pourra donc profiter de ce temps de répit pour effectuer des démarches administratives comme la déclaration de grossesse (attente d’un enfant) à l’aide du formulaire donné par le médecin lors du premier examen prénatal. Le premier volet de ce document devra être envoyé à la CAF et le second à la caisse d’assurance maladie, avant la 13ème semaine d’aménorrhée (11ème semaine de GS). Ces formalités ouvrent l’accès à l’assurance maternité ainsi qu’au guide de la surveillance médical, un petit rappel sur toutes les démarches médicales et administratives à réaliser pendant la grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.