Frottis de ménopause

Frottis de ménopause atrophique VS subatrophique : explications

Le résultat d’un frottis cervical est généralement donné dans des termes médicaux que les patientes ont du mal à comprendre. C’est le cas de « frottis de ménopause atrophique » (ou « subatrophique »). En face d’un pareil résultat, le premier réflexe est de le donner à son médecin gynécologue prescripteur qui saura le comprendre et en dire plus, dans des termes simples. Mais, il arrive que la date du rendez-vous chez le gynécologue soit très lointaine ou que ce spécialiste soit absent pendant un certain laps de temps qui s’avère très long pour une femme soucieuse de savoir si elle est en bon état de santé ou pas. Avant d’expliquer à quoi correspond ce type de résultat, il importe de se pencher sur ce qu’est un frottis cervical.

Qu’est-ce qu’un frottis cervical ?

Frottis de ménopauseChez la femme, on réalise un frottis cervical pour analyser les cellules superficielles du col de l’utérus à la recherche d’une éventuelle anomalie, pathologie, cancer ou autre. Cet examen se fait à tout âge, que la femme soit ménopausée ou pas. Cet examen peut être réalisé par un gynécologue, un médecin généraliste, une technicienne de laboratoire ou une infirmière qui se sert d’une sorte de spatule en bois ou d’une petite brosse à poils longs (goupillon) et frotte légèrement le col utérin. Les cellules prélevées à l’issue de ce geste indolore et rapide (environ 5 minutes) sont envoyées dans un laboratoire d’analyses médicales. Dans de rares cas, les patientes se plaignent d’un léger saignement qui se résorbe en 24 à 48 heures.

Il est recommandé d’effectuer le frottis cervical au moins 2 jours après un coït et d’observer au moins 48 heures avant de reprendre tout rapport sexuel. L’examen ne doit pas être effectuer au moment des saignements, après l’application de crèmes ou la mise en place d’ovule, en cas d’infection cervico-vaginale ni après une toilette vaginale. Les deux premiers frottis d’une femme doivent s’effectuer à un an d’intervalle, et s’il n’y a aucune anomalie décelée, les frottis suivants se feront tous les 2 ou 3 ans, jusqu’à 65 ans. La Sécurité sociale rembourse cet examen (dont le tarif d’environ 16 euros), à hauteur de 70 %.

Frottis de ménopause atrophique VS Frottis de ménopause subatrophique

Frottis de ménopause atrophique

Un frottis de ménopause atrophique est le résultat d’un examen gynécologique dénommé frottis cervical qui permet, grâce à l’analyse des cellules du col de l’utérus, de déceler des anomalies ou des maladies lorsque ces cellules présentent un aspect anormal. Ce résultat renseigne sur l’état de santé de la patiente concernée.

Chez le gynécologueLe résultat « Frottis de ménopause atrophique » signifie que les cellules analysées sont rétrécies, atrophiées, du fait de l’état de ménopause. Il ne faut pas s’inquiéter outre mesure car un tel résultat ne révèle aucune anomalie. Parfois même, on note aussi la présence d’une inflammation non sépcifique. Là encore, tout va bien car l’inflammation est provoquée par l’atrophie des cellules, à la baisse du niveau de certaines hormones (notamment les oestrogènes). Etant alors peu imprégnées, les cellules des muqueuses rétrécissent.  Toutefois, la prudence et la surveillance doivent être de mise. L’atrophie des cellules du col de l’utérus arrive chez les femmes :

  • ménopausées;
  • ménopausées et mises sous traitement hormonal de substitution;
  • préménopausées;
  • prenant des pilules contraceptives durant plusieurs années;
  • ayant accouché.

Frottis de ménopause subatrophique

Un frottis de ménopause subatrophique est un autre résultat qui inquiète souvent les femmes. Et pourtant, il ne révèle aucune pathologie. L’adjectif « sub » qui provient du préfixe latin « sub » indique une position peu inférieure, signifie « sous » ou désigne (une quantité) peu élevée. Un frottis de ménopause subatrophique révèle que l’état des cellules du col de l’utérus tend vers l’atrophie. Mais, elles ne sont pas tout à fait rétrécies, au sens strict du terme ! Autrement dit, ce résultat indique simplement un signe de ménopause.

2 réflexions sur “Frottis de ménopause atrophique VS subatrophique : explications”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.